Quand aller en maison de retraite ?

Comme tous les séniors, les personnes âgées atteintes d'une quelconque pathologie préfèreront toujours rester chez elles pour recevoir les soins pour soigner ou stabiliser leur maladie. Par contre, il arrive un moment où il est impératif d’admettre la personne malade en maison de retraite. Cela peut être dû à l’absence de moyens financiers ou de moyens humains ; dans ce cas-là, le placement en maison de retraite est la meilleure solution. Par ailleurs, il n’est pas toujours évident de déterminer le moment où l’on doit intégrer une maison de retraite. En effet, connaitre le moment opportun pour placer une personne âgée malade en maison de retraite peut être un élément déterminant pour la rémission du patient. Voici donc, un petit guide qui vous facilitera la vie.

À quel moment doit-on penser à la maison de retraite ?

À un moment donné, une personne âgée commence à perdre son autonomie et a des difficultés à s’assumer au quotidien. À ce moment-là, la famille commence à étudier des alternatives pour s’occuper de son aîné. C’est là que la solution de la maison de retraite se présente.

En effet, dès l’apparition des symptômes d’une dépendance, les risques d’affaiblissement progressif et de ce fait, d’accidents deviennent de plus en plus grands. D’ailleurs, des études récentes ont démontré qu’il est plus bénéfique d’envoyer une personne en perte d’autonomie en maison de retraite dès l’apparition des premiers signes afin de prévenir à temps les risques de chutes ou de dommages physiques supplémentaires, surtout si la personne habite seule ou non-assistée.

Le médecin gériatre pourra également vous indiquer avec précision que votre proche âgé doit être admis dans un établissement d’accueil pour les personnes âgées.

Les avantages d’une maison de retraite

Avec un parent malade, on opterait de préférence pour le maintien à domicile.

Cependant, intégrer une maison de retraite est nettement plus profitable grâce aux divers avantages dont les suivants : d’abord, si les membres de la famille ne sont pas disponibles pour s’occuper de leur aîné ou ne disposent pas des moyens financiers pour s’offrir la panoplie pour le maintien à domicile, la maison de retraite est une bonne alternative.

De même, en maison de retraite, les soins et l’environnement sont calibrés pour convenir aux pathologies présentées par le patient, quelles qu’elles soient. De plus, outre les soins thérapeutiques, les maisons de retraite proposent diverses activités pouvant aider le patient à retrouver son autonomie et améliorer son quotidien.

Notez aussi que comme d’autres personnes dans la même condition que votre proche vivent dans ces établissements d’accueil et donc, il ne sera pas isolé.

Comment faire son admission ?

Quand on est face à une personne âgée et malade, il faut savoir faire preuve de finesse. En effet, il est important de pouvoir prendre son temps et de prévoir toutes les éventualités présentées par l’intégration en maison de retraite.

D’abord, parce qu’il est impératif de reconnaitre le meilleur centre pour soigner la pathologie. Ensuite, il est plus judicieux de préparer le patient ainsi que les affaires et les démarches administratives lentement et sûrement ; cela garantit la qualité de vie du pensionnaire dans la maison de retraite.

Quelques fois, si la décision est vraiment urgente, on peut avoir recours à un conseiller de retraite pour accompagner le patient et sa famille pour faire leur choix avec assurance. Là aussi, l’avis d’un médecin gériatre peut être nécessaire, mais quoi qu’il en soit, prenez le temps de bien communiquer avec votre proche âgé.


Autres articles intéressants