Parkinson

La maladie de Parkinson fait partie des maladies graves liées à l’âge. Il s’agit d’une maladie neurodégénérative irréversible qui touche les personnes de plus de 50 ans et qui se développe progressivement au fil du temps. Malgré la complexité de la maladie, il est possible de vivre avec elle et d’ailleurs, de nos jours, il existe des traitements qui capables de calmer efficacement les symptômes. Comme la plupart des maladies du troisième âge, les causes profondes de la maladie de Parkinson n’ont pas encore été identifiées. Cependant, on connait aujourd’hui quelques facteurs de risques ainsi que les mesures préventives à adopter.

Les causes et facteurs de risques de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est caractérisée par la dégradation et la mort très lente d’une certaine population de cellules nerveuses. Plus précisément, il s’agit de la mort des cellules que l’on trouve dans le corps noir du cerveau. Malheureusement, les causes profondes de la mort de ces cellules nerveuses ne sont pas encore connues et les recherches sont encore en cours.

À ce jour, on estime qu’il y a 6,5 millions de personnes atteintes de la maladie de Parkinson dans le monde et les études ont également montré que le taux de mortalité des personnes atteintes de la maladie est similaire à celui du restant de la population générale.

Concernant les facteurs de risques, les spécialistes pensent qu’il y a une certaine prédisposition génétique liée à la maladie de Parkinson. De plus, on peut aussi lier la maladie à une mutation génétique, à la qualité de l’environnement (pesticides, herbicides, produits chimiques volatils, etc.), à des médicaments, à la caféine, à l’alcoolisme et au tabagisme ou même au mode de vie.

Les symptômes de la maladie de Parkinson

Comme vous le savez déjà, la maladie de Parkinson est une maladie dégénérative, mais les symptômes s’étalent sur plusieurs années. D’ailleurs, ceux qui ont cette maladie n’ont aucun symptôme durant les premières années et c’est là tout sa complexité. En effet, les symptômes apparaissent par bribes et lorsque le corps commence à être défaillant, alors, les analyses montreront que la maladie est à 80 % de son évolution.

Cependant, au fil du temps, il y a trois grands signes qui devraient vous alerter ; il s’agit de la raideur des muscles, de la lenteur lors de l’exécution de simples tâches comme se nourrir ou porter des objets légers et enfin, il y a les tremblements.

Il existe une grande différence entre la maladie de Parkinson et le syndrome parkinsonien. En effet, le syndrome parkinsonien résulte de prise de médicaments qui traitent l’épilepsie ou l’hypertension ou les troubles psychiatriques et il s’agit d’un ensemble de symptômes.

Les symptômes s’expliquent par le fait que les cellules nerveuses qui meurent sont en fait des neurotransmetteurs et en plus, elles sont responsables de la production de la dopamine. Concrètement, ce sont les cellules qui doivent transmettre aux muscles les informations venant du cerveau.

Les traitements et les mesures préventives

La maladie de Parkinson est incurable, car les dommages sont irréversibles. Cependant, il est possible d’atténuer les symptômes et avoir une vie plus ou moins normale. Aussi, comme la maladie a pour conséquence un dérèglement de la sécrétion de la dopamine, les malades auront donc droit à un traitement médicamenteux qui améliore la qualité et la sécrétion de la dopamine ou un traitement qui génère de la dopamine, suivant le cas du malade. En parallèle, il faudra également faire des séances de kinésithérapie pour rééduquer son corps.

Par ailleurs, pour prévenir la maladie de Parkinson, il est conseillé d’avoir une bonne hygiène de vie comprenant une alimentation équilibrée, une pratique régulière du sport et il faut aussi éviter autant que possible de s’exposer aux produits chimiques toxiques. En outre, il est également conseillé d’apprendre à se relaxer et de boire suffisamment d’eau pour que le corps soit toujours bien hydraté et oxygéné. Lorsqu’on arrive à un certain âge, il faut aller régulièrement chez le médecin.

Le diagnostic de la maladie de Parkinson est assez complexe vu l’existence des syndromes parkinsoniens et la meilleure manière de la détecter c’est d’aller chez un neurologue. Ce spécialiste pourrait confirmer s’il s’agit oui ou non de la maladie de Parkinson et il est en mesure de prescrire les traitements adéquats.


Autres articles intéressants