S’occuper d’une personne âgée dépendante

Il est vrai qu’actuellement il est possible de confier ses proches âgés à des établissements d’accueil. Cependant malgré le fait que ces divers établissements disposent des infrastructures nécessaires, des aménagements requis et de personnel compétent, encore un grand nombre de familles désirent garder leurs proches âgés et dépendants chez elles. Aussi, si cette idée vous intéresse, sachez que c’est tout à fait faisable, mais avant, il est essentiel que vous appreniez comment bien vous occuper d’une personne âgée dépendante. Voici alors, un mini-guide qui pourrait vous aider à bien prendre soin de votre proche âgé dépendant chez vous, car étant donné la fragilité de nos séniors, il faut les traiter de manière différente.

Vous préparer psychologiquement

Avant même de penser à héberger et vous occuper d’une personne âgée, vous devez vous préparer psychologiquement, car un grand travail vous attend. Le meilleur moyen d’y parvenir, c’est de devenir pendant un temps bénévole dans un établissement d’hébergement pour les personnes âgées.

Sur le terrain, vous serez confronté à des situations difficiles que vous apprendrez à gérer. Comme vous verrez des situations inhabituelles, quand viendra le jour où vous devrez héberger une personne âgée chez vous, vous saurez comment réagir et surtout, vous saurez garder votre calme pour être tout à fait efficace.

Vous pourrez également demander conseil à des auxiliaires de vie et vous entretenir avec eux pour mieux connaitre les situations des personnes âgées. Cette préparation psychologique est vraiment très importante étant donné que s’occuper d’une personne âgée dépendante n’est pas une mince affaire.

Aménager votre maison

Lorsque vous serez décidé à accueillir une personne âgée dépendante chez vous pour vous en occuper et une fois que vous vous serez préparé psychologiquement, vous devez songer sérieusement à aménager votre maison.

Pour cela, vous devez installer un système antidérapant à tous vos sols et vos escaliers et il faut aussi que vous remplaciez les sanitaires de manière à ce qu’ils soient adaptés aux conditions des personnes âgées.

En outre, vous devrez aussi sécuriser votre cuisine, revoir la qualité de l’éclairage chez vous et équiper les murs de tous les dispositifs nécessaires pour empêcher les personnes âgées de tomber.

Enfin, vous devrez élargir les portes dans votre maison et sécuriser les fenêtres afin que la personne âgée puisse circuler librement et qu’elle n’ait pas envie de sauter par les fenêtres dans un moment de désespoir et de faiblesse.

NOTE : Si vous décidez d’accueillir une personne âgée dépendante chez vous, vous aurez certainement besoin de faire appel à un ergothérapeute pour qu’il puisse vous conseiller au mieux quant aux meilleurs éléments de sécurité que vous devez utiliser pour que votre maison soit adaptée aux conditions de vie d’une personne âgée dépendante.

Demander toutes les aides possibles

D’un point de vue financier, il n’est pas facile de s’occuper d’une personne âgée dépendante, car il lui faut des soins médicaux réguliers, une alimentation spécifique, de la compagnie et aussi un aménagement intérieur adapté. De plus, il faudra songer à vous faire remplacer lorsque vous devez impérativement sortir, car il est déconseillé de laisser une personne âgée dépendante seule à la maison.

Vous pourrez alors demander de l’aide financière à l’État, aux départements d’État, assurances ou aux mutuelles afin que la personne âgée dépendante dont vous vous occupiez bénéficie de toute l’attention, de tous les soins et de tout le confort dont elle aura besoin, sans que vous ne soyez ruiné. Il va donc sans dire qu’avant d’héberger une personne âgée dépendante chez vous, vous devrez vous informer sur tous ses droits afin d’éviter les problèmes financiers.

De même, avant même de songer à accueillir une personne âgée dépendante chez vous, vous devrez prendre connaissance de toutes les aides humaines auxquelles vous et la personne âgée dépendante que vous accueillerez chez vous aurez droit. Il s’agit de femme de ménage, d’auxiliaire de vie et au besoin d’infirmière. Vous comme la personne âgée dont vous vous occuperez auront besoin de ces aides pour ne pas sombrer dans l’exténuation la plus totale.

Arrêter vos activités professionnelles

Si vous tenez à votre proche âgé dépendant, sachez qu’aujourd’hui, vous avez la possibilité d’arrêter vos activités professionnelles pour en prendre soin. Vous deviendrez alors aidant familial pendant un temps et fort heureusement, l’État l’autorise. En effet, les travailleurs salariés ont le droit de demander un congé de soutien familial ou un congé de solidarité familiale en cas de besoin.

Ainsi, si vous tenez réellement à vous occuper d’une personne âgée dépendante, vous avez la possibilité de recevoir une rémunération si vous vous déclarez « aidant familial » et ce, que la personne âgée dépendante bénéficie de l’APA ou non. Il suffit tout simplement de déclarer l’activité de l’aidant familial à l’URSAAF pour payer une cotisation et jouir de la formule allégée du chèque-emploi service universel.

En outre, même si vous devenez aidant familial, la personne âgée dépendante dont vous vous occupez pourrait toujours habiter dans un établissement d’accueil pour les personnes âgées. Dans ce cas là, si vous le souhaitez, vous pourrez l’accompagner au quotidien à condition que vous parliez avec le personnel de l’établissement en question. D’ailleurs, malgré ce fait, vous pourrez toujours recevoir votre rémunération mensuelle.

S’occuper d’une personne âgée dépendante n’est pas une chose facile. En effet, il faut s’occuper de la maison, du confort, de la sécurité et du bien-être de la personne âgée en question, mais le plus dur c’est certainement le fait de mettre sa vie sur pause pour accompagner au mieux la personne âgée dépendante. Il va donc sans dire qu’avant de se lancer dans ce type de projet, il est nécessaire d’être très bien informé et surtout, d’être psychologiquement préparé en plus de développer un sens aigu de l’organisation. Par ailleurs, dans le cas où la personne âgée souffre de maladie neurodégénérative, il est conseillé de la confier à un établissement d’accueil médicalisé d’autant plus qu’il est possible de l’y accompagner.


Autres articles intéressants