La dépendance

Les Hommes naissent, grandissent, évoluent et arrivé à un certain âge, ils perdent leur autonomie à cause de la vieillesse et des maladies qui y sont liées et deviennent alors dépendants. De nos jours, c’est un fait courant et c’est tout à fait normal. D’ailleurs, même le Gouvernement reconnait cet état et s’y prépare pour que les personnes âgées disposent de toute l’aide qui leur est nécessaire quand viendra ce temps, presque inévitable.

Définition simple de la dépendance chez les personnes âgées

Les personnes âgées dépendantes sont celles qui ont perdu leur autonomie à cause de la vieillesse ou d’une maladie grave, liée à la vieillesse. Elles peuvent rester chez elles ou habiter dans un établissement destiné aux personnes âgées.

Concrètement, cette perte d’autonomie se traduit par l’inaptitude à assurer seul les actes naturels de la vie courante comme le fait de se nourrir, de se laver, de se vêtir ou même de bouger. Ces personnes doivent alors dépendre d’autres personnes pour obtenir toute l’aide dont elles ont besoin ainsi que de la compagnie pour ne pas être totalement isolées et ce, qu’elles soient malades ou non.

Actuellement, on compte plus d’un million de personnes âgées dépendantes en France. En outre, il existe plusieurs niveaux de dépendance, définis selon une grille officielle nommée AGGIR.

Comment déterminer le degré de dépendance chez les personnes âgées

Le degré de dépendance est défini suivant une grille établie par des équipes composées de médecins gériatres, de psychologues et de psychiatre et qui est validée par les autorités compétentes. Il s’agit de la grille AGGIR ou grille Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources et c’est une grille vraiment très révélatrice sur l’état général d’un sénior. C’est une grille qui comprend 17 variables qui se rapportent à la communication, à l’orientation en général, aux gestes d’hygiène quotidiens, à l’alimentation et au comportement en général. Les variables seront d’abord évaluées puis classées et codifiées pour déterminer le degré de dépendance.

Ainsi, on trouve aujourd'hui 6 Groupes Iso-Ressources et le GIR1 correspond aux personnes en fin de vie, gravement malade ou mentalement instable, le GIR2 correspond aux personnes de fonctions mentales altérées et qui doivent être surveillées en permanence, le GIR3 est la catégorie des personnes âgées qui ont toute leur tête, mais qui ont des problèmes avec les gestes quotidiens. Pour ce qui est du GIR4, c’est dans cette catégorie que l’on classe les personnes qui n’ont que peu de problèmes dans le quotidien et le GIR5 correspond aux personnes qui n’ont besoin d’aide que de manière ponctuelle. Enfin, on place dans le GIR6 les personnes qui sont encore autonomes.

On détermine le montant de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie grâce à la grille AGGIR.

Les établissements qui accueillent les personnes âgées dépendantes

Il est vrai qu’il est assez difficile de prendre soin d’une personne âgée dépendante et c’est pour cette raison qu’il existe des établissements spécifiques qui peuvent les accueillir.

En effet, suivant leur degré de dépendance, les familles des personnes d’âgées dépendantes peuvent les confier à un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes ou EHPAD, un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées ou EHPA, une Maison d’Accueil Pour Personnes Âgées Dépendantes ou MAPAD ou encore une Unité de Soin de Longue Durée ou USLD ou encore un Centre d’Activités Naturelles Tirées d’Occupations Utiles ou CANTOU.

Il est essentiel de bien se renseigner avant de confier ses proches âgés et dépendants à un établissement capable de les accueillir. En effet, il y va de leur bien-être, mais aussi de la tranquillité d’esprit de leurs proches.

Rester à domicile en étant dépendant

Malgré la compétence des établissements d’accueil pour les personnes âgées dépendantes, il y a tout de même des familles qui préfèrent garder leurs proches âgés chez eux.

Heureusement alors que le maintien à domicile des personnes âgées est aujourd’hui, tout à fait possible. En effet, le Gouvernement peut apporter son aide pour que les personnes âgées dépendantes puissent bénéficier de toute l’attention et de tous les soins médicaux qui leur sont nécessaires.

Ainsi, si vous désirez garder vos proches âgés chez vous, vous pourrez le faire en aménageant votre domicile et en engageant des auxiliaires de vie ou des infirmières. Cependant, pour que le maintien à domicile se passe bien, il vous faudra prendre les renseignements utiles avant de vous lancer.

Bien que le maintien à domicile soit actuellement possible, il est tout de même préférable de confier ses proches âgés à des établissements spécialisés s’ils souffrent de pathologies graves, liées au grand âge.

Les diverses aides destinées aux personnes âgées dépendantes

Les personnes âgées dépendantes peuvent avoir droit à certaines aides, qu’elles aient vivre dans un établissement spécialisé ou qu’elles décident de rester chez elles. Il s’agit essentiellement d’aides financières, d’aides à la mobilité, d’aides pour le maintien à domicile et d’aides techniques.

Ainsi, les personnes âgées dépendantes peuvent avoir à l’Aide Sociale à l’Hébergement, à l’Aide Personnalisée au Logement ou APL ou encore à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie ou APA. De même, les personnes âgées dépendantes peuvent demander une Pension d’invalidité, une Prestation de Compensation du Handicap, de l’Aide à l’Hébergement, un Crédit d’Impôt pour l’acquisition d’équipements spéciaux et aussi à une Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées.

Bien entendu, il existe également les aides diverses apportées par les compagnies d’assurance et les mutuelles, mais ce qu’il faut retenir, c’est que les personnes âgées de nos jours peuvent bénéficier de toute l’aide dont elles ont besoin et ce qu’elles décident de rester chez elles ou qu’elles préfèrent vivre dans un établissement destiné aux personnes âgées.


Autres articles intéressants