Démence sénile

Un grand nombre de personnes âgées souffrent de démence sénile. Il s’agit d’une maladie incurable du grand âge caractérisée par l’affaiblissement psychique global et progressif. De ce fait, les personnes qui sont atteintes de démence sénile perdent la raison et il devient difficile de vivre avec elles car elles sont très imprévisibles. C’est une maladie cérébrale grave qui peut rendre une personne dépendante et elle peut également être un symptôme d’une maladie neurodégénérative. Contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas de folie, bien que la folie puisse être une des conséquences de la maladie. En outre, il existe plusieurs types de démence sénile : la démence sénile à corps de Lewy, la démence vasculaire, la démence sénile provoquée par la maladie d’Alzheimer ou encore la démence fronto-temporale.

Les causes et les facteurs de risque

La démence sénile pure est une maladie du grand âge, mais les causes profondes sont encore inconnues. Cependant, on sait qu’elle peut être causée par les prédispositions génétiques, un taux élevé de cholestérol dans le sang, le surpoids, le diabète, l’alcoolisme, les lésions cérébrales, les troubles de la fonction thyroïdienne, un déficit en vitamine B12 ou certains médicaments.

La démence fronto-temporale est due à la mort des neurones qui sont situés dans les lobes frontaux et temporaux et c’est malheureusement irréversible. Une accumulation des protéines dans le cerveau peut également provoquer la démence fronto-temporale. La cause de la mort de ces neurones est actuellement inconnue, mais les recherches sont en cours.

La démence vasculaire quant à elle, est causée par des accidents vasculaires cérébraux à répétition, à un blocage de la circulation sanguine dans le cerveau ou encore à une hémorragie non détectée. Les études ont également révélé que les personnes sujettes à l’hypertension artérielle n’en sont pas à l’abri.

La démence à corps de Lewy est de nature psychiatrique, mais elle est également neurodégénérative et elle est souvent confondue avec la maladie d’Alzheimer. Tout comme les autres formes de démence, les causes de la démence à corps de Lewy sont encore inconnues et il en est de même pour les facteurs de risques.

Les études ont révélé que l’exposition prolongée aux métaux lourds, aux psychotropes, à la toxicomanie, à la sédentarité, aux pesticides et aux pollutions électromagnétiques favorisent la démence sénile. De même, une carence sérieuse en oméga 3, en vitamines et en oligo-éléments peut causer la mort des neurones et favoriser la démence sénile. En outre, il existe également des cas où la démence sénile est provoquée par des maladies infectieuses comme la syphilis, la maladie de Creutzfeld-Jakob ou le SIDA.

Les symptômes de la démence sénile

Les premiers symptômes de la démence sénile, quelle que soit son type sont presque tous les mêmes, à savoir :

  • Une perte de l’attention,
  • Une perte de la mémoire,
  • Une altération du raisonnement,
  • Des troubles de l’orientation,
  • Des propos incohérents au cours des conversations normales,
  • Des sauts d’humeur étranges et illogiques
  • Une perte de vitalité et signes de dépression profonde.

De même, il existe des étapes importantes que les médecins peuvent tout de suite reconnaitre quant à la démence sénile : la phase préclinique qui dure pendant 2 ou 3 ans, le déclin cognitif au cours duquel le malade devient de plus en plus agité et asocial et enfin, la phase démentielle qui est le stade le plus avancé de la maladie.

Les symptômes de la démence sénile sont très souvent confondus avec ceux de la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer. La démence sénile peut aussi être un symptôme de la maladie d’Alzheimer, seul un diagnostic peut confirmer de quelle maladie il s’agit.

Le diagnostic

Généralement, le médecin gériatre reconnait tout de suite une personne qui souffre de démence sénile, cependant, il demandera à ce qu’elle effectue quelques examens pour confirmer ses doutes. En cas de démence sénile, le médecin demandera à ce qu’on effecteur un scanner cérébral et à un examen physique, neurologique et psychiatrique. Enfin, des tests psychométriques ainsi qu’une anamnèse pourront être demandés afin d’identifier les causes possibles de la démence.

Par ailleurs, les personnes âgées qui souffrent de dépression peuvent être atteintes de démence sénile. En effet, bien souvent, les personnes qui souffrent de cette maladie ne présentent aucun des symptômes classiques, en revanche, elles sont profondément déprimées et n’éprouvent plus aucune joie et aucun plaisir au quotidien. On parle alors de diagnostic différentiel quand la maladie est la démence sénile, mais les symptômes sont tout à fait étranges, mais le diagnostic reste le même.

Il est primordial de tout de suite aller chez le médecin dès qu’une personne âgée de 55 ans à 65 ans commence à agir étrangement dans le quotidien. Après 50 ans, la santé devient très fragile et les symptômes des maladies du grand âge sont souvent les mêmes.

Les traitements et les mesures préventives

Comme vous le savez, la démence sénile est une maladie dégénérative et incurable. Outre le fait d’atténuer les symptômes et de retarder les divers stades de la maladie, qu’il s’agisse de démence sénile pure ou liée à une pathologie plus grave, il n’y pas de traitements miraculeux. Le médecin préconise tout simplement une nouvelle hygiène de vie et un suivi psychologique.

Dans le cadre de la démence sénile, on parle surtout de traitements préventifs. Ce sont les traitements qui ciblent les causes profondes de la démence sénile comme l’AVC, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson ou les problèmes cardiaques. En outre, pour prévenir la démence sénile et aussi pour retarder l’apparition des diverses phases, les patients devront avoir un mode de vie exemplaire.

Il va sans dire que le tabac, l’alcool, la caféine et tous les autres excitants devront être arrêtés et le poids devra être stabilisé autant que possible.

Vivre avec une personne âgée atteinte de démence sénile, quel que soit son type est très difficile. Heureusement que dans les maisons de retraite et les EHPAD, le personnel a été formé pour gérer ces personnes âgées malades et ils auront toute l’aide psychologique dont elles ont besoin pour faire face à la démence sénile. Par ailleurs, les infrastructures de ces établissements sont tout à fait adaptées aux personnes âgées, qu’elles soient atteintes de démence sénile ou non.


Autres articles intéressants