Que faire lorsque vos parents deviennent dépendants

Face à la vieillesse et aux maladies qui y sont liées, la perte d’autonomie entrainant la dépendance est presque inévitable et elle est même normale. Heureusement alors que les autorités reconnaissent ce fait et offrent des aides diverses pour que malgré la perte d’autonomie, une personne âgée continue à être en phase avec elle-même, ses proches et son environnement de vie. Cependant, il n’est pas toujours facile pour les proches des personnes âgées dépendantes de s’y faire. Il est donc très important d’apprendre à adopter la bonne attitude lorsque les parents deviennent dépendants.

Faire un travail profond sur soi

Dans la vie, on nait, on grandit, on étudie, on travaille et puis si nous ne mourons pas en cours de route, on vieillit et on se repose. Le vieillissement est donc un processus naturel et aucune personne normale n’y échappe bien chacun vieillit différemment et que personne n’est à l’abri de la perte d’autonomie.

Il est donc important de vous dire que le vieillissement de vos parents est un processus tout à fait normal, mais qu’ils ont pu faire tout ce qui est nécessaire et utile pour que vous soyez bien éduqué et pour vous permettre d’avoir la vie que vous menez actuellement. Ils méritent donc que vous en preniez soin quand ils seront dans le grand âge.

Ainsi, il est inutile de vous apitoyer sur votre sort et celui de vos parents âgés, car il s’agit du cycle normal de la vie, tout simplement. Dès que vos parents arrêtent leurs activités professionnelles, vous devez vous préparer mentalement à ce qu’ils perdent un jour leur autonomie.

Évaluer le degré de la dépendance

Dès que vos proches âgés présentent quelques signes de dépendance, la première chose à faire c’est de demander à son médecin traitant à ce qu’ils effectuent un test pour évaluer leur degré de dépendance.

Les spécialistes utiliseront alors la grille AGGIR pour pouvoir classer votre parent âgé dans un GIR. Ce Groupe Iso-Ressources vous révélera la gravité de la situation de votre parent et vous préparera à agir en conséquence.

Suite à ce que révélera la grille AGGIR, vous pourrez décider ensemble si la personne âgée en question continuera à rester chez vous ou si elle devra être placée dans un établissement qui accueille les personnes âgées.

De plus, grâce aux résultats GIR, vous pourrez avoir un aperçu de ce que le Gouvernement peut vous accorder comme aides. Dans tous les cas, évaluer la dépendance de votre proche vous aidera à avoir les idées bien claires.

Demander de l’aide

Une fois que vous saurez à quel point vos parents âgés sont dépendants, vous pourrez commencer à demander de l’aide pour assurer leur bien-être ainsi que le vôtre. Qu’il s’agisse d’aide financière, d’aide technique ou d’aide humaine, vous pourrez trouver ce qui vous convient, car tout est déjà en place, il vous suffit de demander.

Sachez donc que les personnes âgées dépendantes ont droit à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, à l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées, à l’Allocation Supplémentaire d’Invalidité, à l’Aide Sociale à l’Hébergement ou encore aux Aides Sociales destinées aux personnes âgées.

En outre, vous avez le choix entre placer vos parents âgés et dépendants dans un EHPAD ou un autre établissement d’accueil pour les personnes âgées ou les garder chez vous et demander de l’aide à un auxiliaire de vie ou à une infirmière si besoin est. Quoi qu’il en soit, vous pourrez toujours demander de l’aide afin que tout se passe bien.

Apprendre à vivre avec la dépendance de son proche âgé

Si vous décidez de garder vos proches âgés et dépendants chez vous, outre la préparation mentale que vous devez faire, vous devrez également apprendre à vivre avec eux.

Commencez par aménager l’intérieur de votre maison afin que vos proches âgées puissent y circuler librement, sans se heurter aux meubles. N’oubliez pas les points d’appui, la sécurisation des salles de bain et la réorganisation des couleurs des murs et de l’éclairage de la maison.

Vivre avec un proche âgé n’est pas compliqué, il faut tout simplement être là pour lui et lui offrir un environnement calme et adapté à sa nouvelle condition de personne dépendante. De même, il faut veiller à ce qu’il soit bien dans sa tête et dans sa peau et s’assurer qu’il prenne bien tous ses médicaments, s’il en prend.

Songer aux établissements qui accueillent les personnes âgées dépendantes

Contrairement aux idées reçues, placer son proche âgé dans une maison de retraite ou dans un EHPAD n’est pas de la cruauté. En effet, c’est une solution brillante, car les personnes âgées qui vivent dans les établissements d’accueil destinés aux séniors vivent bien et bénéficient de toute l’attention dont elles ont besoin. De plus, elles rencontrent d’autres personnes qui ont les mêmes conditions qu’elles pour se rassurer.

Ainsi, si vous avez une vie assez rythmée, que vous n’avez pas assez de temps à consacrer avec vos parents âgés et que vous ne voulez pas faire appel à une tierce personne pour prendre soin de votre proche âgé chez vous, il serait préférable de le confier à un établissement destiné aux personnes âgées. Les personnes âgées qui vivent dans ce type d’établissement s’ennuient rarement.

Qu’il s’agisse d’une simple maison de retraite, d’un EHPAD, d’une Maison d’Accueil Rural pour les Personnes Agées, d’une Maison d’Accueil pour Personnes Âgées ou d’une Maison d’Accueil pour Personnes Âgées Dépendantes, votre proche âgé y sera bien traité. En effet, l’infrastructure, les équipements et l’environnement général de ces établissements ont été spécialement pensés pour l’épanouissement des séniors.

Avoir des parents âgés dépendants n’est pas une fatalité, c’est la vie et il faut absolument que vous restiez positif et optimiste. Ainsi, prenez le temps de vous préparer mentalement puis tâchez de prendre des décisions en fonction des besoins réels de vos proches âgés, c’est cela, la bonne attitude.


Autres articles intéressants