Arthrose

L’arthrose est une maladie chronique qui touche le plus les personnes âgées. Selon les statistiques, les premiers symptômes apparaissent entre 40 et 50 ans et parfois même, elle peut être asymptomatique. C’est une maladie dégénérative qui touche principalement le cartilage articulaire et qui est caractérisée par des douleurs mécaniques des articulations. Cette maladie nuit gravement à la qualité de vie et malheureusement, elle est incurable. Cependant, il est possible de retarder son apparition et d’atténuer les douleurs qu’elle cause, mais avant tout, il faut mieux la comprendre.

Les causes de l'arthrose

Actuellement, les causes exactes et profondes de l’arthrose sont encore inconnues. Cependant, on sait aujourd’hui qu’il s’agit d’une maladie chronique évolutive et dégénérative grave causée par l’usure précoce et évolutive du cartilage des articulations et dont le risque augmente avec l’âge, bien que les femmes soient le plus souvent touchées.

En outre, les recherches ont également révélé que l’arthrose peut être le résultat d’un mode de vie antérieure peu sain, de la fatigue des articulations et aussi des facteurs héréditaires. Ce qui est grave avec cette maladie c’est qu’au cours du temps, le cartilage des articulations peut disparaitre totalement, laissant les os nus.

Les douleurs atroces au niveau des articulations qui caractérisent cette maladie sont donc dues à l’absence progressive des cartilages des os.

Tout comme l’arthrite, l’arthrose est une maladie rhumatismale cependant, l’arthrite est une inflammation des articulations tandis que l’arthrose touche principalement le cartilage des os.

Les symptômes et le diagnostic

L’arthrose touche en général les mains, les genoux, la colonne vertébrale, les hanches, mais les autres articulations du corps peuvent également être touchées. La maladie est caractérisée par des douleurs vives dites « mécaniques », car elles sont intenses surtout lorsque la personne qui en souffre bouge, donc le jour. Au repos, il n’y a pas de douleurs, mais à un stade avancé, la maladie déforme le corps de la personne, surtout au niveau des articulations.

Les personnes qui souffraient de douleurs articulaires quand elles étaient jeunes doivent faire des contrôles médicaux réguliers, car ils ne sont pas à l’abri des maladies rhumatismales, qu’elles soient inflammatoires ou dégénératives.

Étant donné que les symptômes de l’arthrose peuvent être confondus avec ceux des autres maladies rhumatismales, en plus d’un examen clinique de routine, le médecin peut demander à ce que son patient effectue une radiographie de ses articulations pour confirmer son diagnostic. Si les examens radiographiques ne révèlent pas la présence de l’arthrose malgré les douleurs articulaires, alors, le médecin demandera à ce qu’on effectue une biopsie des articulations afin d’obtenir le liquide synovial pour l’analyser et révéler la présence d’une autre maladie rhumatismale.

Quels traitements possibles pour l'arthrose ?

Étant une maladie dégénérative, l’arthrose est une maladie incurable. Cependant, il est possible de calmer efficacement les douleurs et de ralentir l’évolution de la maladie. En général, les médecins prescrivent des antidouleurs, des anti-inflammatoires, des médicaments à applications locales dites « topiques antalgiques » ou encore l’infiltration directe de corticoïdes sur les articulations touchées si les traitements classiques ne fonctionnent pas. D’ailleurs, à un certain stade de la maladie, ces traitements ne sont plus efficaces.

En outre, il est également possible d’opter pour le lavage articulaire pour débarrasser l’articulation des enzymes qui dégradent le cartilage ou d’opter pour une infiltration d’acide hyaluronique pour calmer efficacement les douleurs articulaires et améliorer la qualité de vie. Dans les cas les plus extrêmes, une chirurgie peut être envisagée soit pour réparer les articulations, soit pour installer des prothèses afin d’améliorer la qualité de vie. Si les choses ne s’améliorent que très peu, alors, les médecins conseillent l’utilisation d’appareillage pour le confort quotidien.

 Après une intervention chirurgicale ou la pose d’un appareillage de confort, une rééducation devrait être effectuée, pour s’habituer aux nouvelles conditions de vie. Par ailleurs, les médecins aident également les patients à changer radicalement de mode de vie pour repousser l’évolution de la maladie. Il existe également des méthodes alternatives comme les cures thermales, l’acupuncture, la phytothérapie, l’homéopathie ou la mésothérapie pour soulager les douleurs des articulations et retarder l’évolution de la maladie.

Dans les maisons de retraite ou les EHPAD, les personnes âgées qui souffrent d’arthrose sont bien surveillées. D’ailleurs, ils auront le grand avantage d’avoir un mode de vie adapté à leur état.


Autres articles intéressants