Alzheimer

La maladie d’Alzheimer touche des milliards de personnes partout dans le monde. D’ailleurs, elle fait partie des maladies des personnes âgées les plus connues après la maladie de Parkinson. La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative incurable caractérisée par une sorte de démence accompagnée de troubles de la mémoire, de la pensée et aussi du comportement. C’est une maladie vraiment pénible qui fait souffrir les victimes et leurs proches et le pire c’est que personne n’est à l’abri de la maladie d’Alzheimer. Il est donc nécessaire de faire le point sur la maladie d’Alzheimer afin de mieux la comprendre, de mieux la gérer et d’aider ses proches qui en souffrent.

Les causes de la maladie d'Alzheimer

Les médecins chercheurs et spécialistes de la maladie d’Alzheimer ne sont pas encore certains de l’origine exacte de cette maladie dégénérative du cerveau. Cependant, les recherches ont révélé qu’il existe plusieurs facteurs de risque dont l’hérédité, certaines mutations chromosomiques, la présence de substances chimiques et toxiques dans le cerveau, l’inefficacité du système immunitaire ou encore, le mode de vie.

Les causes exactes de la maladie d’Alzheimer sont encore inconnues et les recherches sont encore en cours.

En outre, les personnes qui ont subi dans leur passé des traumatismes crâniens, les personnes diabétiques, celles qui ont eu des problèmes d’alcoolisme ou de dépendance à certaines drogues ainsi que les anciens fumeurs de tabac risquent de souffrir de cette maladie. Certes, il n’existe aucun remède à la maladie d’Alzheimer, mais il est possible de la prévenir et de la gérer au mieux.

Les symptômes

Il existe des signes révélateurs, sans pour autant être des symptômes directs de la maladie d’Alzheimer. En effet, les personnes ayant plus de 50 ans qui ont des problèmes de mémoire, des comportements compulsifs, des problèmes de langage, des soucis de gestion d’argent et dans l’accomplissement des tâches aussi simples que la cuisine doivent rapidement aller chez le médecin pour être diagnostiquées.

Pour ce qui est des symptômes propres à la maladie d’Alzheimer, ils sont classés en deux grandes catégories : les symptômes cognitifs et les symptômes comportementaux. Les symptômes comportementaux sont traduits par les troubles émotionnels et les changements de comportement radicaux. Les symptômes cognitifs quant à eux, sont caractérisés par les troubles du langage, des gestes, de la mémoire et de la reconnaissance.

Il n’est pas rare que les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer développent des cas de démence sénile ; on parle alors de démence sénile de type Alzheimer.

Les différents stades de la maladie

Étant donné que c’est une maladie dégénérative, elle connait donc certains stades : la phase légère, la phase modérée, la phase avancée et la fin de vie.

Les différentes phases de la maladie d’Alzheimer sont irréversibles et il n’y aura aucune amélioration.

La première phase n’est généralement décelable que par un médecin qui connait la maladie. La phase modérée est caractérisée par la perte visible de la mémoire, surtout dans l’accomplissement des tâches quotidiennes et aussi par des problèmes d’instabilités émotionnelles.

La phase avancée de la maladie d’Alzheimer est une phase très grave à ce stade, les personnes malades sont très perturbées et elles ne se reconnaissent même plus. Les moments de lucidité de viennent alors de plus en plus rares et il est même possible de ne plus savoir se nourrir. Vient ensuite la fin de vie et c’est une phase inévitable et pénible.

Bien qu’il soit possible de vivre avec un proche atteint de la maladie d’Alzheimer, il est fortement conseillé de le confier à un établissement médicalisé et aménagé pour que les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer se sentent en sécurité. D’ailleurs, les traitements médicamenteux seront mieux contrôlés dans les maisons de retraite ou les EHPAD et les proches seront moins abattus en voyant la dégradation de l’état du malade.


Autres articles intéressants