Les aides financières pour vivre dans une maison de retraite

Partir vivre dans un établissement d’accueil pour les séniors n’est jamais une chose facile, tant pour la personne âgée qui part que pour ses proches. En effet, il s’agit d’un acte de rupture assez difficile à gérer, car la personne âgée fréquentera de nouvelles personnes et un nouvel environnement et ses proches se feront certainement du souci pour elle. D’ailleurs, même financièrement, ce n’est pas évident étant donné qu’il y a des frais divers à payer et certaines fois, ces derniers sont exorbitants. Heureusement alors qu’il existe des aides financières qui pourraient réellement aider les familles des personnes âgées et les personnes âgées qui s’assument seules à bien vivre dans établissement d’accueil pour les séniors.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie

Grâce à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, toutes les personnes âgées qui désirent vivre dans une maison de retraite et qui n’en ont pas les moyens peuvent y parvenir. En effet, cette aide financière précieuse peut couvrir une très grande partie des frais de soins et d’hébergement en maison de retraite.

Pour en bénéficier, il suffit de prouver son degré de dépendance, d’avoir plus de 60 ans et de résider en France. Les personnes âgées qui résident dans un de ces établissements spécialisés qui accueillent les séniors ont juste à demander à bénéficier de cette aide et ce seront les responsables de l’établissement qui les hébergent qui entreprendront les démarches pour bénéficier de l’APA.

Le cas de chaque personne qui vit dans les établissements d’accueil sera étudié individuellement pour déterminer le montant adéquat de l’APA. Grâce à l’APA, les résidents de ces établissements d’accueil ne paient qu’une très petite partie des frais généraux, mais ils bénéficieront de tous les soins et toute l’attention dont ils ont besoin.

Les aides sociales pour les séniors

Les aides sociales sont destinées aux personnes âgées qui ont des revenus très modestes et qui, de ce fait, ne peuvent pas couvrir leurs frais d’hébergement. Dans ce cas-ci, les 90 % de la retraite de la personne âgée serviront à payer l’établissement qui l’héberge, ses descendants et proches parents devront compléter le versement et si tout cela ne réussit pas à couvrir tous les frais de l’établissement d’accueil, ce sera l’Aide Sociale qui complètera le tout.

Pour jouir d’une telle aide, il est nécessaire d’avoir plus de 60 ans et de fournir les preuves de l’insuffisance des ressources financières. La demande devra être déposée au Centre Communal d’Action Sociale pour qu’elle soit étudiée. Notez cependant que les personnes âgées qui demandent cette aide devront impérativement choisir un établissement agréé par son Département et qu’elles feront l’objet d’une enquête administrative.

Les personnes âgées qui bénéficient de l’APA peuvent demander de l’aide sociale si elles n’arrivent vraiment pas à couvrir leur part des frais d’hébergement. Cependant, il faut s’attendre à ce que les autorités fassent leur enquête avant de venir en aide à ces personnes âgées réellement dans le besoin.

Les aides au logement

L’aide personnalisée au logement (APL) et l’allocation logement sont des aides financières auxquelles les personnes âgées qui ont plus de 65 ans, qui ont des problèmes de logement et qui sont vraiment démunies peuvent prétendre.

Il s’agit d’aides qui différent de l’aide sociale classique, car elles servent réellement à régler les frais d’hébergement. Ainsi, les personnes âgées qui demandent à percevoir ces aides doivent répondre à certaines conditions de ressources.

La bonne nouvelle c’est que ces aides au logement peuvent être cumulées avec l’Allocation Personnalisée d’Autonomie. Pour en faire la demande, il faut aller vers la Caisse d’Allocations Familiales ou à la Mairie pour être redirigé dans les bons services.

Les aides fiscales pour aller en maison de retraite

Les personnes âgées qui possèdent des biens immobiliers et qui vivent dans un établissement d’accueil pour personnes du grand âge peuvent demander à être exonérées de taxes d’habitation. Il leur faudra tout simplement fournir les preuves qu’elles habitent dans un établissement spécialisé et qu’elles paient donc des frais.

En outre, les dépenses générées par la dépendance peuvent conduire à la réduction d’impôts qui peut aller jusqu’à 25 % tant que cela ne dépasse pas les 10 000 €. Cependant, pour ce cas, l’APA sera imposable. Quoi qu’il en soit, les aides fiscales apportées aux personnes âgées ne peuvent que leur rendre un grand service.


Autres articles intéressants